Des statines liées à une meilleure composition des bactéries intestinales chez les personnes obèses

Les statines, parmi les médicaments les plus connus pour réduire le cholestérol, seraient liées à une meilleure composition du microbiome intestinal chez les personnes obèses. Voici le résumé d’une nouvelle étude parue dans Nature qui se concentre sur les microorganismes que nous avons dans nos intestins, des billions de bactéries, de champignons et de virus, une véritable usine chimique qui semble de plus en plus fondamentale pour la santé humaine elle-même.

Cette fois, les chercheurs ont analysé la santé et les données de 900 personnes de France, du Danemark et d’Allemagne. Les chercheurs ont notamment identifié un groupe de bactéries, appelé entérotype Bact2, qui a été trouvé chez 4% des personnes minces et en surpoids et chez 18% des personnes obèses qui n’utilisaient pas de statines, des médicaments pour contrôler le taux de cholestérol.

Ils ont également découvert que chez d’autres personnes obèses traitées avec des statines, ce groupe de bactéries, non positif pour la santé humaine, était toutefois nettement plus faible, se stabilisant à 6 % en moyenne, un niveau comparable à celui des personnes non obèses. Le même niveau a été confirmé par l’analyse d’un autre échantillon de 2000 participants.

Selon les chercheurs, ces mêmes statines moduleraient d’une manière ou d’une autre le microbiome intestinal. Déjà dans le passé, d’autres études avaient montré que ce médicament peut affecter la croissance bactérienne : cela signifie qu’il peut également affecter la croissance de bactéries non inflammatoires, mais des études supplémentaires sont nécessaires pour comprendre ce lien intéressant.