COVID-19, les chorales d’intérieur augmentent la propagation du virus selon une étude

Chanter en groupe sans masque peut augmenter la propagation du virus SRAS-CoV-2, porteur du COVID-19, selon une étude menée par un professeur d’ingénierie mécanique de l’université du Colorado à Boulder, Shelly Miller.
L’étude, publiée dans la revue Indoor Air, confirme ainsi le danger d’inhaler les particules d’aérosol expulsées par une autre personne, même si celle-ci est relativement éloignée si vous vous trouvez dans un environnement clos et non ventilé.

Cette étude confirme donc les soupçons de ce qui semble s’être réellement passé à Skagit Valley, Washington, lorsque le 10 mars dernier, une personne présentant de légers symptômes de COVID-19 a participé à des répétitions de chorale d’une durée totale de 2,5 heures dans un environnement fermé.
Dans les semaines qui ont suivi, plus de 50 personnes ayant participé à cet événement ont marqué la maladie, presque toutes présentes, et deux d’entre elles sont décédées. Les participants eux-mêmes ont averti qu’ils avaient pris toutes les précautions nécessaires pour éviter de se toucher et de toucher les surfaces communes tout en utilisant du désinfectant pour les mains. Cependant, ils ne portaient pas de masque et l’environnement n’a pas été ventilé pendant toute la durée de l’événement.

Immédiatement, le soupçon tombe sur les gouttelettes d’aérosol, de petites gouttelettes qui peuvent flotter dans l’air précisément parce qu’elles sont très légères et peuvent littéralement être recrachées par les gens même lorsque vous respirez, plus encore lorsque vous parlez et plus encore lorsque vous chantez. Selon les scientifiques, c’est précisément la mauvaise ventilation de cet environnement qui a conduit à une accumulation d’aérosols produits par les chanteurs.
L’inhalation d’un aérosol respiratoire infectieux provenant d’un « air partagé » était le principal mode de transmission », explique Jose-Luis Jimenez, l’un des auteurs de l’étude et chercheur à l’Institut coopératif de recherche en sciences de l’environnement (CIRES).

Les analyses effectuées par les chercheurs ont montré qu’en réduisant la durée de l’événement de 2,5 heures à 30 minutes, le taux d’infection aurait pu passer de 87% à 12%. En outre, d’autres précautions telles que l’utilisation de masques, une meilleure ventilation, l’utilisation de purificateurs d’air portables ou une réduction de moitié de la durée des tests auraient pu faire passer le nombre de personnes infectées de 52 à seulement 5.

« Le chant est connu pour libérer de grandes quantités d’aérosols », explique M. Miller, et c’est précisément pour cette raison que les chercheurs eux-mêmes recommandent d’organiser de tels événements, qui voient de nombreuses personnes chanter en même temps, comme ceux d’une chorale, en plein air si possible et en tout cas de gérer ces événements très soigneusement s’ils doivent être réalisés dans un environnement fermé. D’autre part, des événements similaires de « super propagation » du virus se sont produits avec des chorales également dans d’autres pays, notamment en Autriche, aux Pays-Bas, au Canada, en Angleterre, en Allemagne, en Espagne et en France, comme le souligne le communiqué de presse de l’étude.

What’s your Reaction?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

Hot news

Les poissons ont dû s’adapter au continent à cause des énormes marées il y a 400 millions d’années…

Crédit : vinsky2002, Pixabay, 4295459En utilisant des modèles mathématiques complexes pour simuler les marées de la Terre il y a environ 400 millions d'années,...

Planètes habitables dans la Voie lactée, nouvelle estimation du SETI de 300 millions

Représentation graphique du télescope spatial Kepler de la NASA qui a recueilli des données de milliers d'exoplanètes (crédit : NASA/Ames Research Centro/W. Stenzel/D. Rutter)Une...

The Witcher : nouveaux détails sur la deuxième saison

En attendant que la deuxième saison de The Witcher atterrisse enfin sur Netflix, voici quelques nouveaux détails sur la série. Sans aucun doute, la première...

Voici à quoi ressemblent les robots tueurs de la série Loki

Il a été confirmé que "The Incinerators" fera partie de la série Marvel qui raconte les aventures spatio-temporelles de Loki. Depuis ses débuts dans le...

A ne pas manquer

Les poissons ont dû s’adapter au continent à cause des énormes marées il y a 400 millions d’années…

Crédit : vinsky2002, Pixabay, 4295459En utilisant des modèles mathématiques complexes pour simuler les marées de la Terre il y a environ 400 millions d'années,...

Planètes habitables dans la Voie lactée, nouvelle estimation du SETI de 300 millions

Représentation graphique du télescope spatial Kepler de la NASA qui a recueilli des données de milliers d'exoplanètes (crédit : NASA/Ames Research Centro/W. Stenzel/D. Rutter)Une...

The Witcher : nouveaux détails sur la deuxième saison

En attendant que la deuxième saison de The Witcher atterrisse enfin sur Netflix, voici quelques nouveaux détails sur la série. Sans aucun doute, la première...