5 conseils pour créer une application web ou mobile

Flexibles, performantes, et pratiques, notamment pour leur compatibilité avec tous les systèmes d’exploitation et tous les supports, les applications web sont en passe de détrôner les applications natives sur le terrain des logiciels informatiques. Car, outre les avantages qu’elles procurent aux utilisateurs (rien à télécharger, rien à installer, compatible avec tous les supports, mises à jour automatiques), elles offrent également de belles perspectives aux développeurs, avec des coûts de fabrication et de maintenance considérablement amoindris. Cela dit, la création d’une application web reste un processus complexe, qui requiert parfois près d’une quinzaine de compétences différentes. Alors, comment s’y prendre si l’on souhaite développer sa propre application web? Par où commencer? Voici 5 conseils pour vous aider dans la création de votre application web.

Bien définir le concept

Le développement d’une application web débute, comme pour tout processus créatif, par une idée clairement exposée et définie. Pour qu’une application marche, il faut d’abord qu’elle soit unique, mais aussi utile (ou amusante), ou encore qu’elle réponde à un besoin précis. Réfléchissez bien à ces concepts lorsque vous travaillez sur l’application web que vous souhaitez créer. À quel(s) objectif(s) utilisateur répond-elle? Quels sont vos propres objectifs en termes de revenus? S’agit-il d’une idée novatrice? Quelle est sa valeur ajoutée? Quelles fonctionnalités souhaitez-vous y intégrer? N’hésitez pas à réaliser une étude de marché assez tôt dans l’élaboration de votre projet, ainsi que de mettre en place une veille concurrentielle.

Rédiger un cahier des charges complet

Créer une application passe par un cahier des charges précis. C’est un document indispensable en matière de développement logiciel. Son objectif est en effet de résumer l’ensemble du projet et estimer les délais et coûts de production liés à votre application web. Pour être sûr(e) de n’oublier aucun élément, veillez à bien y faire figurer les éléments suivants:

  • un résumé global du projet et de ses objectifs
  • une estimation des délais et des coûts
  • une estimation des données statistiques (nombre de connexions attendues, temps passé sur l’application, quantité d’information disponible, …)
  • les spécifications techniques (langage de programmation, vitesse de développement, détail des fonctionnalités, système de sécurité, …)
  • le design (n’hésitez pas à mettre en place un prototype pour visualiser l’architecture de l’application, l’emplacement des différentes fonctionnalités, les graphismes utilisés, le rendu sur les différents supports concernés, …).

Multiplier les phases de test

comment créer application web ou mobile

Il est tentant, lorsque l’on vient à bout du développement de sa propre application web, de vouloir accélérer les étapes finales pour lancer son projet dans les meilleurs délais. Et pourtant, ne passez pas outre la phase de test, qui vous assurera de produire la meilleure version possible dès la phase de lancement, et vous évitera de nombreux retours en arrière (modifications, corrections des bugs, …). De la même façon, il est absolument nécessaire de maintenir une veille constante autour de son application web, en effectuant des tests de performance, des tests de pénétration, et des mises à jour régulières. Veillez à garder un design moderne et ergonomique, à enrichir constamment l’application de nouveaux langages (et traductions), ou encore à surveiller en permanence la sécurité de l’application pour éviter toute intrusion de tiers.

Savoir s’adapter aux circonstances

Le développement de logiciel est un domaine qui demande un fort degré d’adaptabilité. Car, toutes les technologies ne s’adaptent pas nécessairement aux ambitions que vous avez. Toutes les fonctionnalités ne sont pas fondamentalement nécessaires pour la réussite de votre projet. Tous les langages informatiques ne sont pas forcément adaptés au développement web pur et simple. À tout moment du processus de développement (de la conception jusqu’au lancement), vous devrez faire face à des imprévus, des circonstances aléatoires qui vous inviteront à repenser votre projet et procéder à un (ou plusieurs) arbitrage(s). Veillez à limiter les risques au préalable, en adaptant les équipes de développeurs aux fonctionnalités désirées, mais aussi aux technologies disponibles. Par exemple, si vous choisissez d’utiliser des outils spécifiques, que personne ne maîtrise au sein de votre équipe, vous risquez la catastrophe.

De la même façon, prenez le temps de lister, avant même la phase de conception, toutes les fonctionnalités dont vous rêvez pour votre application web. Séparez-les en deux groupes: les fonctionnalités obligatoires (celles dont vous ne pouvez pas vous passer) et les fonctionnalités intéressantes (mais dont, si les circonstances l’obligent, vous pourriez vous passer). Cela vous permettra, à l’heure des choix, de prendre une décision plus facilement.

Optimiser la phase de lancement

Une phase de lancement réussie est primordiale pour la visibilité de votre application web. Pour ce faire, multipliez donc les actions de communication en amont, en mettant principalement en avant les fonctionnalités, avec des visuels et des captures d’écran, plutôt que de l’application en elle-même. Cela vous permettra d’être plus incisif et d’interpeller directement l’utilisateur. Vous pouvez, par exemple, proposer un essai gratuit et limité dans le temps, pour inciter votre audience à tester l’application et éventuellement y souscrire par la suite. Le bouche-à-oreille est essentiel dans ce type de communication, ne l’oubliez pas dans votre stratégie.

Hot news

A ne pas manquer