Chargeur USB universel : à son arrivée

On en parle depuis des années et cela représenterait une véritable révolution dans la consommation : disposer d’un seul chargeur pour tous les appareils électroniques. Un premier pas dans cette direction a été fait il y a quelques jours par la commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs du Parlement européen, qui a voté, par 43 oui et seulement 2 non, la révision de la directive sur les équipements radio.

Si elles sont approuvées, ces nouvelles règles permettront aux consommateurs de ne plus avoir besoin d’un nouveau chargeur ou câble à chaque fois qu’ils achètent un nouvel appareil. Les téléphones mobiles, les tablettes (peut-être même les ordinateurs portables), les appareils photo numériques, les casques et écouteurs, les consoles de jeux portables et les enceintes portables pouvant être rechargés par câble seraient donc tous équipés du même port USB Type-C, quel que soit le fabricant. Les exemptions ne s’appliqueraient qu’aux appareils trop petits pour disposer d’un port USB Type-C, tels que les montres intelligentes, les trackers de santé et certains équipements sportifs. En outre, les députés souhaitent parvenir à une stratégie d’interopérabilité pour les technologies de recharge sans fil basée sur la proposition de la Commission européenne d’ici 2026. L’objectif est d’éviter une nouvelle fragmentation du marché, de continuer à réduire les déchets environnementaux, d’assurer le confort des consommateurs et d’éviter les effets de verrouillage créés par les solutions de recharge propriétaires.

Des informations plus claires sur la tarification

Les députés font pression pour que la révision de la directive sur la radio exige également des entreprises qu’elles affichent des informations claires sur les options de charge et sur l’inclusion d’un chargeur dans le produit, par le biais d’étiquettes apposées sur les appareils. Selon eux, cela aiderait les consommateurs à prendre de meilleures décisions quant aux achats à effectuer, car ils possèdent souvent plusieurs appareils et n’ont pas toujours besoin de chargeurs supplémentaires.

Les déchets électroniques : un problème grave

Un demi-milliard de chargeurs pour appareils portables sont expédiés en Europe chaque année, générant entre 11 000 et 13 000 tonnes de déchets électroniques (DEEE). Il est évident qu’un chargeur unique pour les téléphones portables et autres appareils électroniques de petite et moyenne taille serait avantageux pour tous : vous avez presque toujours chez vous un chargeur d’un appareil précédent, désormais inutilisé, qui serait capable d’alimenter le nouveau produit.

Prochaines étapes

Une fois que le Parlement en séance plénière aura approuvé ce projet de position de négociation en mai 2022, les députés seront prêts à entamer les discussions avec les gouvernements de l’UE sur la forme finale de la législation.

L’opposition d’Apple

Dans ce processus qui aboutira peut-être un jour à un chargeur USB unique pour tous les appareils, Apple s’est mis en travers de la route et s’élève avec force contre cette mesure.

Comme on le sait, de nombreux produits Apple (principalement les iPhones) se rechargent via Lightning, et non USB. La norme Lightning est propriétaire : Apple autorise les autres fabricants à l’utiliser, moyennant le paiement de redevances élevées. Un iPhone doté d’un port USB-C serait donc une perte économique majeure pour Apple et, en fait, aucun projet d’iPhone USB n’est prévu pour bientôt.

Mais entre-temps, paradoxalement, Apple a été condamné à une amende au Brésil pour ne pas avoir inclus le chargeur dans l’emballage de l’iPhone 12.

Hot news

A ne pas manquer