38 degrés en Sibérie en 2020 : un record pour l’Arctique

Crédit : Bernhard_Staerck , Pixabay, ID : 1227128

La confirmation est également venue de l’agence météorologique des Nations Unies, comme l’indique une déclaration parue aujourd’hui sur le site Web de l’Organisation météorologique mondiale (OMM) : 38 °C ont été enregistrés le 20 juin 2020 à Verkhoyansk, en Sibérie (Russie), une ville située à 115 kilomètres au nord du cercle polaire. Il s’agit d’un nouveau record pour la température la plus élevée enregistrée dans une zone arctique.[1]

Mesures prises pendant une vague de chaleur record

La température a été mesurée dans une station météorologique de la ville, qui collecte des données sur les températures depuis 1885. La mesure a été prise pendant ce qui a été l’une des vagues de chaleur les plus sévères de mémoire d’homme en Sibérie.
Pendant la canicule, les températures en Sibérie arctique ont dépassé de 10 degrés la température moyenne de la région pendant la majeure partie de l’été 2020.
Les effets ne se sont pas fait attendre : il y a eu plusieurs incendies, dont certains ont été dévastateurs, et de grandes pertes de glace de mer dans l’Arctique.

L’Arctique se réchauffe plus rapidement que les autres régions.

Ces données ne devraient pas surprendre : 2020 a été l’une des trois années les plus chaudes jamais enregistrées au niveau mondial. Les scientifiques ont également constaté depuis quelques années que l’Arctique est l’une des régions du monde qui se réchauffe le plus rapidement. Selon certaines données, l’Arctique semble se réchauffer deux fois plus vite que la moyenne mondiale.

Nouveau record également pour le pôle sud

Et ce n’est pas tout, car il y a également eu un record pour la zone du pôle Sud. Petteri Taalas, secrétaire général de l’OMM, explique qu’une température de 18,3° Celsius a été enregistrée le 6 février 2020 à la station d’Esperanza, en Argentine, un nouveau record pour la zone antarctique.

Autres documents à vérifier

Les scientifiques de l’OMM veulent maintenant vérifier ce qui serait un autre record, cette fois de nature mondiale : les 54,4° Celsius enregistrés en 2020 et aussi en 2021 dans la Vallée de la Mort en Californie, considérée comme l’endroit le plus chaud du monde.
En outre, un autre record probable a été enregistré, toujours au cours de l’été 2020, en Sicile, un record qui représenterait un record pour l’Europe continentale : 48,8 degrés.

Notes

  • L’OMM vérifie un record de température pour le continent Antarctique et en rejette un autre | Organisation Météorologique Mondiale
  • Hot news

    A ne pas manquer