2020 a 49% de chances d’être l’année la plus chaude jamais enregistrée

Il est pratiquement certain que 2020 sera parmi les 10 années les plus chaudes jamais enregistrées (c’est-à-dire depuis la seconde moitié de 1800) selon un article du site web du New York Times.
Mais le plus important est que cette même année a 50 % de chances d’être la plus chaude de tous les temps.
Les données proviennent une fois de plus de l’Administration nationale américaine des océans et de l’atmosphère, qui a toujours été très attentive aux températures mondiales mois par mois.

Ces « soupçons » surviennent après que le mois de janvier dernier ait été le plus chaud depuis 141 ans.
En janvier, les températures mondiales étaient en fait de 1,14 °C supérieures à la moyenne, soit à peine plus qu’en janvier 2016, le mois qui détenait auparavant le record.

Cela signifie que « nous avons effectué le premier tour d’une course de 12 tours et que nous sommes en tête », comme l’explique Karin Gleason, climatologue au Centre national d’information sur l’environnement.
Selon la climatologue elle-même, la probabilité que 2020 soit enregistrée comme l’année la plus chaude de tous les temps est de 49%, tandis que la probabilité qu’elle soit classée parmi les 5 plus chaudes de tous les temps est de 98%.

Toutes ces tendances sont conformes aux résultats que tous les climatologues du monde obtiennent également en ce qui concerne le réchauffement climatique en cours, si l’on considère que les dix années les plus élevées jamais enregistrées se sont toutes produites après 2004 et que les cinq dernières ont été les plus chaudes.