Fin du monde, J-4 : José Bové “Pour la fin du monde, je ne fais rien”

Pin It

fin du monde Fin du monde, J 4 : José Bové Pour la fin du monde, je ne fais rien

J-4. La fin du monde approche. Vendredi 21 décembre, ce sera fini. Enfin, selon les Mayas. D’ici là, Mlactu.fr vous propose une série spéciale : que feriez-vous s’il ne vous restait que quelques heures à vivre ? Aujourd’hui, c’est José Bové, député européen, qui raconte sa fin du monde. « Je n'irai surtout pas à Bugarach », assure la figure emblématique de la lutte des altermondialistes.

 

 

Jos%C3%A9%20Bov%C3%A9%20fin%20du%20monde%20conf%C3%A9d%C3%A9ration%20paysanne Fin du monde, J 4 : José Bové Pour la fin du monde, je ne fais rienJosé Bové, 59 ans, Eurodéputé Europe-Ecologie les Verts, figure emblématique de la lutte des altermondialistes, ancien porte-parole de la Confédération Paysanne, syndicat agricole, a notamment lutté contre l’extension du camp militaire du Larzac (1973), a démonté le McDonald’s de Millau (Aveyron) en 1999 et a fait deux séjours de plusieurs semaines à la prison de Villeneuve-lès-Maguelone (Hérault) dans le cadre de sa lutte contre la culture expérimentale des OGM (2002 et 2003). En 2007 José Bové se présente à la présidence de la République et recueille 1,32% des voix. En 2012, il sera un des porte-paroles de la candidate EELV, Eva Joly.

 

Mlactu : Que feriez-vous si vendredi prochain, c'était la fin du monde ?

José Bové : Si la fin du monde c’est pour le 21 ce que je fais ? Rien ! Je ne change aucune de mes habitudes car j’ai toujours eu cette même philosophie, on ne sait pas quand notre monde va s’arrêter, ça peut être dans 24 H comme dans quelques minutes, une crise cardiaque et crac, c’est la fin de notre monde. Non, je n’irai pas voir obligatoirement les miens, je n’irai pas courir à droite et à gauche, je continuerai d’avancer comme si j’avais mille ans devant moi, toujours avec la même intensité, il faut profiter du temps présent, donc si la fin du monde c’est le 21, je fais comme j’ai toujours fait et non, je n’irai surtout pas à Bugarach (le petit village de l’Aude soi-disant épargné en cas de fin du monde, NDLR) !

Mlactu : Et ce serait du à quoi si c’était réellement la fin du monde ?

José Bové : Ce serait évidemment la faute de l’Homme, depuis longtemps, avec le nucléaire, l’homme a capacité de faire sauter la planète, mais ça, ce serait si la fin du monde arrivait comme ça, boum ! D’un coup d’un seul.  Mais la fin du monde ça peut être aussi du à tous les changements que l’Homme a induit sur notre planète du fait de son comportement, notamment le changement climatique. On en meurt de ça et on ne s’en rend pas obligatoirement compte, c’est un peu comme si vous voulez cuire une grenouille, si vous la jetez dans l’eau chaude, elle bondit hors de la casserole, mais si vous la mettez dans une casserole d’eau froide et que vous allumez le gaz en dessous tout doucement, elle ne se rend pas compte qu’elle cuit. Pour l’Homme c’est pareil, on ne se rend pas compte qu’on est en route pour la fin du monde…ou plutôt la fin d’un monde je pense. Il faut que ce monde de consommation, de gaspillage s’arrête, que ça change et là oui, je suis pour la fin du monde.

Propos recueillis par Sylvère Pla

 

A lire aussi sur le même sujet :

Fin du monde, H-5 : Louis Nicollin "prie le bon Dieu"

Fin du monde, J-1 : Rémi Gaillard : «j’irai dire à ma maman que je l’aime»

Fin du monde, J-2 : Rolland Courbis : « Ma fin du monde, je la passe avec Brigitte Lahaie »

Fin du monde, J-3 : Marion Mazauric « Je vais boire du champagne ! »

Fin du monde, J-4 : José Bové "Pour la fin du monde, je ne fais rien"

Fin du monde, J-5 : Philippe Corti "On y est presque, déjà"

Fin du monde, J-6 : René Girard "J'essaierais de survivre"

Fin du monde, J-7 : un Marseillais surveille le ciel pour nous

Toute l’info du Sud, de Montpellier à Marseille, est sur Mlactu.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>