Jean Dujardin: “Ma vie en mieux avec Claude Lelouch” (Un + Une)

Pin It

VIDEO – Jean Dujardin est à l’affiche le 9 décembre du nouveau film de Claude Lelouch : Un + Une. Une histoire d’amour “invisible” avec Elsa Zylberstein dans laquelle il incarne un personnage taillé sur mesure en Inde Jean Dujardin a répondu aux question de Mlactu lors d’une avant-première à Montpellier au Gaumont Multiplexe. Il revient notamment sur la relation et le bonheur qu’il a eu de tourner avec Claude Lelouch.

Un + Une - Jean Dujardin, Elsa Zylberstein, Claude Lelouch - Crédit photo Thibault Wasiolek

Un + Une – Jean Dujardin, Elsa Zylberstein, Claude Lelouch – Crédit photo Thibault Wasiolek

Quel personnage jouissif à jouer, on sent que vous vous éclatez.
Jean Dujardin : Oui. C’était l’idée. Il y a la spiritualité, l’Inde, le voyage mais aussi l’envie d’être léger et la déconne. Je ne remercierai jamais assez Claude (Lelouch) de m’avoir donner ce personnage qui me permet d’être comme dans la vie. C’est un personnage qui traverse la vie et s’amuse de tout. J’ai passé sept semaines de tournages formidables. Je laisse au public le choix de savoir si le personnage tombe vraiment amoureux : elle le sait sûrement avant lui, mais lui ne sait pas encore que c’est elle. Il le devient peut-être à la fin… C’est une de ces « choses invisibles » que Claude aime mettre en image.

Difficile de jouer un personnage amoureux ? Comment l’avez-vous travailler ?
Jean Dujardin : Sans trop le travailler en fait. C’est à Claude de me piller, de me voler. Et c’est à lui de monter. Nous on propose des choses et la caméra chope des regards. Des choses que l’on ne ressent pas forcément. Heureusement que l’on ne se pose pas trop de questions sinon, on ne serait plus naturel, plus honnête.

Regardez Jean Dujardin parler de son travail avec Claude Lelouch pour le film Un + Une lors d’une avant-première à Montpellier :

Vous parliez de personnage sur-mesure. On voit évidemment les clins d’oeil (Antoine dans le film est oscarisé comme vous), c’est vous qui avez proposé ce personnage tel quel ?
Jean Dujardin : Non, c’est de Claude. Ce n’est pas du tout une demande. J’avais envie de jouer pour Claude depuis plus de six ans. J’ai rencontré Elsa (Zylberstein) par hasard et on s’est mis à parler de Claude Lelouch. Comme elle aime que tout aille très vite, elle l’a appelé pour savoir s’il aurait quelque chose. Et effectivement, il est revenu avec cette histoire, ces personnage et l’Inde. Et je me suis laissé faire. D’habitude j’aime maîtriser les choses, là je me suis rendu disponible en me disant : « on va tout lâcher ! ». Partons du principe que ce film ne sortira jamais, c’est là que l’on peut battre des records, comme dirait Claude.

Pour travailler avec Claude Lelouch, on fonce sans regarder le scénario ?
Jean Dujardin : On regarde quand même le scénario car il est très écrit. On imagine le film avec une vue d’ensemble mais après il faut l’oublier et rester dans l’instant. C’est ce que j’aime. Je sors de mon corps, je sors de ma vie, c’est ma vie en mieux. Je peux prétendre à être quelqu’un d’autre, je peux m’amuser avec tout ça, j’ai le droit.

L’objectif est atteint ?
Jean Dujardin : Ah oui ! Et je ne pensais pas à ce point-là. Des plaisirs tous les jours. Ce n’est pas « tiens on a fait cette scène, elle est pas mal », c’est : on a fait cette scène et je me suis rempli de cette scène. Cela a été créatif, récréatif, déconnant, touchant. C’était plein ! J’aurai même pu faire une film de 4h 15 ! Bon c’est pas l’idée. Mais c’était trois mois de ma vie avec de jolis moments.

La bande-annonce de Un + Une :

Un + une  Photo Elsa Zylberstein, Jean Dujardin  © Metropolitan FilmExport

Un + une Photo Elsa Zylberstein, Jean Dujardin © Metropolitan FilmExport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>