MHSC : A quoi tu joues, Loulou ?

Pin It

POV* – Vendredi soir l’affiche de Ligue1 opposera à la Mosson les deux derniers clubs champions de France : le PSG et le MHSC. Traditionnellement, le Montpellier-Hérault est la bête noire du club de la capitale version qatarie, sauf que ce « choc » mettra aux prises les 2 extrêmes du championnat après 2 journées : le leader et la lanterne rouge ! Aussi symbolique que soit ce classement, il révèle que le club parisien a déjà parfaitement lancé sa saison (un signe d’intelligence) et que le club du bon Président Loulou Nicollin a bien foiré son allumage…

Louis Nicollin, président du MHSC - Photo Nicolas Guyonnet

Louis Nicollin, président du MHSC – Photo Nicolas Guyonnet

Mais cette situation côté montpelliérain était malheureusement prévisible au regard du recrutement effectué et des déclarations des uns et des autres (dirigeants et coach)  qui démontrent le peu d’empressement à trouver des solutions ou pire à se focaliser sur les mauvaises au détriment de l’avenir du club…

Tirons la sonnette d’alarme : attention grand danger pour le MHSC !!!

Pourtant le club du Languedoc restait sur une belle saison terminée à la 7ème place après avoir longtemps lutté pour un strapontin en Europa League, bien que déjà les joueurs manifestaient plus d’envie pour  le conquérir que les têtes pensantes du club…

Car la nouvelle politique du MHSC donne l’impression de vouloir s’inscrire dans une tradition bien française de notre Ligue 1 : vivoter sans faire trop de vagues ni avoir trop d’ambitions, c’est-à-dire se situer entre la 17ème et la 7ème place pour assurer son maintien et vendre à l’occasion un ou deux joueurs pour se renflouer.

Depuis le titre de champion de France en 2012, le club connait de graves soucis en attaque où aucun joueur ne s’est imposé durablement, si ce n’est une embellie de 6 mois pour Lucas Barrios la saison dernière.

Mais ce dernier parti, le chantier demeurait béant… Et rien n’a été fait pour le solutionner…

Franchement : démarrer un exercice de Ligue 1 avec Souleymane Camara, Kévin Bérigaud, Djamal Bakar et Steve Mounié en attaque est-ce bien sérieux ?

Sans manquer de respect à aucun de ces joueurs et surtout pas à Souleymane qui a rendu des services fabuleux au club depuis des années.

Et puis Camara est certainement le meilleur supersub en France, mais dès lors pourquoi l’utiliser à contre-emploi depuis le début de la saison en le titularisant puis en le sortant à la 70ème minute alors que c’est justement à ce moment-là qu’il doit rentrer pour faire la différence ?

Roland Courbis fait avec l’effectif qu’il a voulu mais comment continuer à jouer avec cette attaque famélique ?

Sachant que le MHSC était annoncé en contact avec Valère Germain, Giovanni Sio ou Anthony Delort, qui ont respectivement signé à Nice, Rennes et Caen, soit 3 clubs de standing  inférieur au Montpelier-Hérault et lesquels 3 joueurs ont tous scoré lors de la première journée…

Aucun attaquant de bon niveau n’est capable de signer dans ce club ?

Et quand j’entends que le meilleur buteur de Ligue 2 en 2015 Mickaël Le Bihan est en contact avec Nice… encore,  ou que Bahebeck et Maupay signent à l’ASSE… Bien sûr l’enveloppe disponible pour les transferts est réduite mais pourquoi recruter Ryad Boudebouz pour 1,7 M € alors que le milieu de terrain est déjà le point fort du MHSC ?

Certes un joueur de ce niveau à ce tarif c’est intéressant, mais l’intérêt premier est-il de renforcer les manques de l’équipe ou d’anticiper la réalisation d’une plus-value sur un futur transfert ?

Et que dire des négociations menées avec Yoann Gourcuff ? Encore un milieu de terrain et encore un poste non prioritaire…

Et cette faute de goût du coach qui envoie après la défaite inaugurale face à Angers un texto à l’ancien meneur de jeu de l’OL « On a été nuls, dépêche-toi de te décider, tu nous donnerais un sérieux coup de main »…

Pourquoi accuser les joueurs qui se sont battus avec les moyens du bord sans solution en attaque ? Et surtout pas les milieux de terrain qui ont été les seuls à surnager comme Anthony Mounier, Jonas Martin ou Bryan Dabo…

Quel merveilleux signal envoyé pour l’avenir et les futurs mercatos !

Tout le monde a constaté que lors des 2 premiers matchs le MHSC a eu la maîtrise du ballon et que le jeu collectif est parfaitement en place, malheureusement  il manque les décalages qui ne sont pas forcément créés par les attaquants, du coup les milieux sont  obligés de garder le ballon et cela donne une domination stérile sans occasions de buts comme à Rennes.

Le plus rageant est que le milieu de terrain du MHSC est peut-être ce qui se fait de mieux en Ligue 1 hormis l’écurie européenne du PSG. Dans sa plénitude et lorsque tous les joueurs seront au top le quatuor Morgan Sanson, Jonas Martin, Anthony Mounier et Bryan Dabo est un gage de qualité indéniable et constitue un « carré magique » 100 % tricolore de haut  vol qui n’a que peu d’équivalent dans notre championnat. Il constitue l’assurance vie du MHSC et le club gagnerait à capitaliser dessus.

S’il ne lui donne pas rapidement des renforts offensifs dignes de ce nom il va les décourager et il ne servira à rien de venir se plaindre ensuite que tous les quatre répondent aux sirènes de clubs plus ambitieux ou aux moyens financiers plus conséquents !

Surtout que le MHSC a fait sa renommée avec sa formation et qu’il n’y a pas tous les ans des générations aussi talentueuses que celle qui constitue l’équipe type en ce moment. Attention au trou d’air si le club s’enlise car il ne sera pas sauvé par de « nouveaux jeunes » pendant une saison ou deux…

Alors, au lieu de passer leur temps à critiquer, insulter ou moquer Marcelo Bielsa, le Président et son coach feraient bien de se préoccuper de la situation inquiétante de l’équipe car il en va de la pérennité du club.

Pour aborder sereinement l’avenir il doit faire sa « révolution culturelle » avec un recrutement de poids en attaque à court terme, une politique de consolidation des contrats de son « carré magique » à moyen terme et une réflexion indispensable sur la construction d’un nouveau stade à long terme.

Sans cela, il rentrera dans le rang des « insignifiants » dont notre Ligue 1 se fait la spécialité.

Les joueurs ont du talent et de l’ambition alors aidons-les !

A tous les discours minimalistes et larmoyants où chacun cache ses objectifs, je préfère la confiance et l’enthousiasme du capitaine intérimaire Jonas Martin qui déclarait lors de la conférence de presse inaugurale : « Nous visons une place dans les 5 premiers ! » Ambitieux, certes, mais réaliste et assumé !

Pour peu que l’équipe trouve un véritable chasseur de buts tous les espoirs seront permis…

Alors, à quoi tu joues, Loulou ?

*POV, point of view, vous permet d’identifier le contenu publié par nos contributeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>