CCI : fusion entre Montpellier et Nîmes ?

Pin It

VIDEO – Mois de janvier oblige, c’est la période des vœux. Ce lundi était l’occasion pour le président de la CCI de Montpellier de présenter les siens. Sur fond de restrictions budgétaires et de fusion entre Chambre de Commerces (avec la loi Macron), 2015 sera marquée par des réformes dans les CCI. Sans oublier la FrenchTech. André Deljarry, le président de la CCI de Montpellier fait le point pour Mlactu.

André Deljarry, président de la CCI Montpellier, lors de la cérémonie des voeux 2015

André Deljarry, président de la CCI Montpellier, lors de la cérémonie des voeux 2015 – Crédit photo : T.W.

Lundi soir, au Corum de Montpellier, arborant la Une de Charlie Hebdo et défendant la liberté d’expression, le président de la CCI de Montpellier André Deljarry a présenté ses vœux aux entreprises du territoire. Le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie est revenu sur les restrictions financières des mois à venir : « Notre territoire a la première vitalité d’Europe avec la création de deux mille entreprises cette année, précise André Deljarry. Face à cela, le gouvernement nous impose des restrictions économiques. La Chambre de Commerce de Montpellier doit passer de huit millions d’euros de frais de gestion à sept millions l’an prochain et à cinq millions d’ici à 2017. Nous devrons donc y faire face dans notre gestion interne. C’est normal. Les Chambres de Commerce doivent se restructurer et se réformer. » Et quand on lui parle de possible fusion entre les CCI de Montpellier, Alès, Nîmes ou Sète, le président Deljarry a son idée : « Pour les fusions des Chambres de Commerce, tout sera écrit par la loi Macron d’ici la fin mars. D’ici là nous attendons. Nous écrivons, comme je l’ai fait avec la ministre Carole Delga (secrétaire d’Etat au Commerce et l’Artisanat, ndlr) où nous demandons, nous Montpellier, d’être dans le statut métropolitain, chacun faisant arbitrage. On se bat pour avoir le territoire le plus fort : pourquoi pas une alliance entre Montpellier et Nîmes ? Le territoire Gard avec l’Hérault. Ceci ne pose pas de problème, d’autant que le maire de Montpellier travaille sur un réseau métropolitain important donc nous pouvons aussi faire face au même réseau. »

Un réseau fort qui pourrait s’adapter à la nouvelle fusion des régions et le rapprochement entre Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées. André Deljarry renchérit : « Concernant la fusion des régions, faisons ressortir les points forts qu’il y a à Toulouse ou qu’il y a à Montpellier. Chaque point fort fera que ce nouveau grand territoire soit la meilleure région du territoire, de France et du Monde. Il ne s’agit donc pas d’une opposition entre Toulouse et Montpellier. »

Un mot sur la FrenchTech

2014 a également été marqué par l’obtention du label FrenchTech pour les entreprises du Numérique, ce dont s’est félicité la CCI de Montpellier « Tout ce qui fait corps avec l’innovation se ressent ici. Le territoire de Montpellier est un peu le ‘berceau de l’innovation’. Le label FrenchTech qu’a pu décrocher Philippe Saurel (le président de Montpellier Métropole) est une bonne chose pour le territoire. Les entreprises du Numérique vont être mises en avant. Cela nous permettra d’aller plus vite sur le Numérique mais aussi sur d’autres thèmes, comme par exemple le design… C’est essentiel pour notre territoire. »

Regardez André Deljarry après la cérémonie des vœux 2015 de la CCI de Montpellier :

 

André Deljarry, président de la CCI Cérémonie des voeux 2015 de la CCI de Montpellier

André Deljarry, président de la CCI Cérémonie des voeux 2015 de la CCI de Montpellier – Crédit photo : T.W.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>